Thérapies

Depuis plusieurs années, des recherches sont menées en vue stopper la croissance de ces néo-vaisseaux au moyen de ce que l'on appelle des «bloqueurs de VEGF» afin d'empêcher la progression de la dégénérescence maculaire de forme humide. Les médicaments obtenus par transgénèse sont placés dans le corps vitré et sont capables d'assécher les vaisseaux anormaux en l'espace d'une semaine. Le médicament connaissant le plus de succès s'appelle «Lucentis®» (ranibizumab) et est autorisé depuis 2007 en Allemagne pour le traitement des dégénérescences maculaires de forme humide. Une thérapie à base de Lucentis® coûte environ 1 900,- ?. Celui-ci doit être vraisemblablement injecté 7 x fois par an l'oeil. Malheureusement, il n'existe que très peu de conventions avec les caisses d'assurance maladie pour la prise en charge de cette thérapie. Il existe un autre médicament pour le traitement de la dégénérescence maculaire de forme humide faisant l'objet d'essais cliniques mais qui ne bénéficie pas encore de l'autorisation de mise sur le marché: il s'agit de la substance Bevacizumab (Avastin®). Nombre d'ophtalmologistes considèrent cette substance comme étant tout aussi efficace que Lucentis®. Ces deux substances ont été développées par le même fabricant et sont très semblables d'un point de vue chimique. Ainsi, nous vous proposons également Avastin® comme solution d'essai de guérison. Un traitement avec Avastin® coûte environ 400,- ?, celui-ci doit être vraisemblablement injectée 4 x par an.

Avastin® a été élaboré pour le traitement des tumeurs (ici aussi, on observe une apparition de néo-vaisseaux) et est déjà autorisé pour diverses formes de cancer. Le médicament est injecté dans une des veines du bras et provoque des réactions secondaires dans tout le corps. C'est pour cette raison que cette option a tendance à être évitée en cas d'affection oculaires. La probabilité de l'apparition de ces effets secondaires est bien moins grande lorsque le médicament est injecté directement dans l'?il. En effet, la dose utilisée pour l'oeil est trop faible pour provoquer des effets notoires d'après une appréciation humaine.

En 2006, près de 70 000 paients ont subi un traitement invasif de la dégénérescence maculaire de forme humide. 70% d'entre eux ont reçu Avastin® dans le cadre d'un traitement expérimental sans que des effets secondaires n'aient été constatés à l'extérieur de l'oeil. Ce traitement n'est pas encore généralement reconnu. Avastin® n'est actuellement pas autorisé pour ce type d'application. C'est pourquoi, la thérapie n'est pas encore prise en charge par de nombreuses caisses d'assurance maladie.


Les thèmes de l‘article: dégénérescence maculaire

Qu’est-ce que la DMLA ?

Thérapies

L’opération